Arbres remarquables

Publié le par Pénitent vert

logo-v2.png     

 

La raréfaction des surfaces occupées par les forêts primaires, le déboisement à des fins d’extension de pâturage ou de culture, la surexploitation qui conduit à des monocultures d’essences plus productives ou plus conformes aux besoins de l'économie du moment, la pollution destructrice, ont conduit l’homme à prendre conscience de la valeur patrimoniale particulière que peuvent représenter certains arbres.

 

Depuis longtemps, dans certaines cultures, des arbres plus grands ou plus gros que les autres sont réputés abriter les esprit d'ancêtres ou avoir des vertus particulières. D'autres sont appréciés pour leur ombre et peuvent abriter diverses cérémonies ou être un lieu de rencontre, de justice (« arbre à palabres », arbre de St Louis..). Certains de ces arbres ont un nom qui parfois devient le nom du lieu-dit.

 

Un peu partout, à l'initiative d'individus, d'associations ou de collectivités, des recensements et inventaires sont menés et certains arbres sont classés comme monument et bénéficient de soins et de protection.

 

L’identité de l’arbre* le plus vieux est plus difficile à déterminer. Les candidats sont plusieurs fois millénaires et leur âge ne peut qu’être évalué. De plus il faut distinguer les arbres issus d'une germination et ceux issus d'un rejet. L'âge de certains arbres peut être authentifié par dendrochronologie, soit parce qu'ils ont été abattus, soit par échantillon.

 

En avril 2008, des chercheurs de l'université d'Umeå (Suède) annoncent la découverte d'un épicéa, Picea abies, qui mesure 4 mètres de haut, dont le système de racines serait âgé de 9 550 ans, ce qui en fait le plus vieil être vivant connu. La datation a été faite par la méthode du carbone 14. Cette découverte a été faite sur le mont Fulu en Dalécarlie (Dalarna en suédois), dans le centre de la Suède.

 

Le plus vieil arbre vivant connu sur Terre, hors système racinaire, est un pin de Bristlecone, Pinus longaeva nommé Mathusalem, qui aurait près de 4 700 ans et se trouve en Californie à plus de 3 000 mètres d'altitude. Sa localisation précise reste cependant secrète afin d'éviter tout acte de vandalisme. Un autre encore plus ancien, surnommé Prometheus a été abattu par erreur en 1964 alors qu'il avait 4 900 ans. Un Pinus aristata américain passe également pour avoir environ 4 700 ans, et un cèdre japonais 5 200 ans.

 

Bien d’autres peuvent prétendre au titre de champion dans leur essence ou variété ou dans une région, un pays ou un continent. Au Sri Lanka, on trouve un banyan sacré qui atteindrait 2200 ans et dont la légende raconte qu'il aurait été touché par le Bouddha, bien que ce fait soit anachronique. L’âge de certains séquoias approcherait les 2700 ans. Un cyprès de la ville d'El Tule au Mexique aurait quelques milliers d’années.

 

399px-Ginkgo biloba JPG1a

 

  • Circonférence mesurée à 1m50 du sol: 720 cm - (2007).
  • Hauteur : 31m (2000)
  • Date de plantation : vers 1766.
  • Particularité : le plus gros ginkgo biloba de Belgique.
  • Position exacte :
  • Tournai (Belgique) – Parc de l’ancien château Dumon actuellement propriété de l’ I.M.C.- R.H.M.S.

Le Hêtre de Bayeux (Sous un arbre...)

Publié dans Arbres

Commenter cet article