Jeremy Narby : Plantes & Chamanisme

Publié le par Soumis au Féminin sacré


narby.jpg

Présentation de l'éditeur

Rassemblée par deux ethnologues internationalement reconnus, la présente anthologie est la plus complète qui soit sur le chamanisme. Les auteurs ont en effet recueilli les textes et témoignages essentiels écrits sur ceux qu'on appelait jadis "sorciers indigènes", "ministres du diable", "magiciens"... Ces écrits, dont le premier remonte à 1535, donc à la conquête espagnole, nous offrent un aperçu unique sur ces traditions longtemps persécutées qui renaissent aujourd'hui. Au cours de ces soixante-dix textes essentiels, des explorateurs inconnus côtoient Alfred Métraux, Mircea Eliade, Claude Lévi-Strauss, Georges Devereux, Carlos Castaneda et bien d'autres, retraçant cinq siècles d'études sur les chamanes, leurs pratiques, leurs pouvoirs et leur vision du monde qui passionnent nos contemporains.

chamane.jpg

Quatrième de couverture

Voir, savoir, pouvoir, ce sont les trois mots clés qui orientent les différentes phases de l'apprentissage et de la pratique chamanique chez les Yagua, société indigène d'Amazonie vivant aux confins du Pérou et de la Colombie. Comme beaucoup d'autres peuples de cette région du monde, les Yagua ne pensent pas les rapports à la nature et aux entités (les esprits) qui la peuplent en termes de rupture, mais de continuité. La fonction chamanique essentielle sera dès lors d'assurer la bonne gestion de ces rapports à partir d'une idée forte : la croyance que les esprits non seulement détiennent ou contrôlent l'ensemble des connaissances sur la nature, mais sont dotés à l'égal des humains d'un principe spirituel propre, rendant possible la communication avec eux. C'est à l'exploration de cette pensée ouverte sur l'expérience du voir que l'auteur nous invite à travers une longue expérience partagée au quotidien avec des chamanes yagua. Cet ouvrage entend ainsi contribuer étroitement à l'effort de juste valorisation du chamanisme à l'heure où, victime sans doute de son récent succès en occident, il est en proie aux dérives et aux interprétations les plus diverses. Loin d'être un héritage du passé ou le reflet archaïque et fossilisé d'un monde à jamais disparu, loin également du rêve enchanté d'un occident en quête de spiritualité, le chamanisme apparaît bien davantage comme un phénomène d'actualité et un facteur d'identité ethnique, sociale et culturelle de première importance pour bon nombre de peuples indigènes de par le monde.
Voir, savoir, pouvoir marque à cet égard une avancée significative dans les études sur le chamanisme. Dans cette nouvelle édition, l'auteur montre que le chamanisme n'a non seulement rien perdu de sa vitalité chez les Yagua au cours des vingt dernières années mais qu'il s'affirme plus que jamais comme un élément dynamique indispensable à leur devenir comme société amérindienne.

L'auteur vu par l'éditeur

Né en 1948, Jean-Pierre Chaumeil entreprend des études universitaires de technologie avant de s'orienter aux débuts des années 70 vers l'ethnologie américaniste et les Yagua chez lesquels il retourne régulièrement. L'expérience de ces contacts prolongés avec les Yagua et leurs voisins lui a permis de rédiger une thèse d'ethnologie à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, ainsi que plusieurs livres et de nombreux articles. Il est actuellement directeur de recherche au CNRS et sous-directeur de l'Équipe de Recherche en Ethnologie Amérindienne (EREA) du même CNRS.

416KFQR09FL._BO2-204-203-200_PIsitb-sticker-arrow-click-Top.jpg
L'auteur en quelques mots...
Michel Perrin est ethnologue.
Directeur de recherche au CNRS, membre du Laboratoire d'anthropologie sociale (Collège de France), il a vécu plus de trois ans avec les Guajiro (ou Wayu) du Venezuela et de Colombie, entre 1969 et 1985, puis avec les Huichol du Mexique et les Kuna du Panama, avec qui il travaille depuis 1989. Il a privilégié l'étude des mythes, du chamanisme et de l'art.
Le chamanisme est l'un des grands systèmes imaginés par l'homme pour donner sens aux événements et agir sur eux.
Etroitement lié au rêve, il suppose une alliance spécifique avec les " dieux ". Le chamane est là pour prévenir tout déséquilibre et répondre à toute infortune : l'expliquer, l'éviter ou la soulager. Véritable " praticien du rêve ", il comble à sa manière une béance entre l'esprit humain et le monde mal adapté qui l'entoure. Réunissant des qualités que notre culture sépare, il nous fascine, et parfois nous aveugle.
Les questions que se posent les sociétés chamaniques rejoignent souvent les nôtres, mais leurs réponses sont originales. C'est pourquoi elles nous intéressent tous. C'est pourquoi aussi médecins, psychologues, psychanalystes et spécialistes des religions reconnaîtront ici, comme en un miroir déformant, les objets de leurs disciplines. Enraciné dans une expérience vécue sur une période de plus de quinze ans avec un peuple indien d'Amérique qui fait des rêves un grand usage social, intellectuel et religieux, ce livre s'interroge également sur cette dualité qui lie l'ethnologue aux gens avec qui il a longtemps partagé sa vie.


Publié dans Chamanisme

Commenter cet article